Elie Kagan, nuit du 17 octobre 1961, Metro Concorde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *